Le courrier du tsar Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Il y avait du soleil et le chien du club s’appelait Dagobert. Au-dessus du chalet, le temps tournait parfois; les pages des livres, elles, sans cesse. Il y avait Fantômette, puis des héros d’une autre trempe. Rebecca, sauf erreur, avait de beaux yeux devant Ivanhoé et ceux de Michel Strogoff, courrier du tsar, n’avaient Dieu merci pas vraiment été brûlés. Souvenirs lointains d’étés où le temps filait entre les randonnées, les parties de jass et les jeux qui restaient parfois des jeux d’enfants.

    Ces premières lectures étaient une porte d’entrée magistralement ouverte sur de plus grands espaces (merci maman!). A 15 ans, la rencontre avec Werther et le roi Marc qui régnait en Cornouailles. L’amour était courtois, bientôt étrange, voire malsain – à sa décharge, tout conspirait à nuire à Phèdre. Au pied de la Cime de l’Est, le Collège de l’abbaye ouvrait les ailes de nos âmes à tous les vents des mers – il fallait parfois réciter Lamartine pour être ivre de poésie comme Baudelaire. L’éléphant blanc de Rilke passait et repassait, Schiller dans le texte était une torture et Céline, quelle claque!

    Le Collège de l’abbaye ouvrait les ailes de nos âmes.

    Nous n’étions pas sérieux, nous avions 17 ans, à peine le permis en poche au moment de quitter des profs dont nous ne mesurions pas toujours ce qu’ils nous avaient apporté (dont Christophe Gaillard). Nous avions nos joies et nos peines, et il en reste quelques souvenirs. Un peu moins riants aujourd’hui. «Ils ont gâché nos souvenirs», disait un ami en apprenant les abus de certains chanoines et les secrets de l’abbaye. Les nuages se sont assombris dans le Saint-Maurice de notre mémoire où nous rencontrons toujours des hommes à la soutane noire et au rochet blanc sans plus savoir qui ils étaient vraiment.

    La déception est plus grande que la surprise. On craint soudain de relire son passé, de découvrir un autre sens à des choses qui semblaient alors anodines. On craint moins de relire de vieux livres. La lecture est une échappatoire, dit à raison Christine Pompéï: dans des moments d’une vie d’adulte comme celui-ci, il est bon de pouvoir s’enfuir avec le courrier du tsar. 

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Dieu nous vomira-t-il?

    13-02-2024

    Dieu nous vomira-t-il?

    Pour certains le carême – qui débute cette semaine –, c’est toute l’année. Ils ne sont pas des champions de l’ascétisme, non. Mais avec une petite retraite, la Suisse, ce...

    Le droit aux PC en Suisse

    13-02-2024

    Le droit aux PC en Suisse

    Les prestations complémentaires ou PC soutiennent les retraités qui ont des rentes trop maigres pour vivre. L’accès à ce droit conforme à la législation fédérale, auquel le citoyen a contribué...

    Rumeurs et fausses infos

    13-02-2024

    Rumeurs et fausses infos

    Nombre d’informations erronées circulent sur le droit aux prestations complémentaires (PC). En voici une liste – non exhaustive – susceptible de décourager des ayants droit:

    L’AVS, un débat philosophique

    13-02-2024

    L’AVS, un débat philosophique

    Avec vingt votes en trente ans dont une majorité provoqués par des initiatives populaires, l’AVS est un thème politique plus que récurrent. Le 3 mars, les Suisses se prononceront sur...

    La persévérance de Marc Rochat

    13-02-2024

    La persévérance de Marc Rochat

    Après des saisons sans résultat, le slalomeur vaudois Marc Rochat s’est hissé, à 31 ans, parmi les meilleurs du monde. Il raconte une carrière hors norme qui a fait l’objet...

    Ajoie: l’empreinte de la foi

    14-02-2024

    Ajoie: l’empreinte de la foi

    Le Musée de l’Hôtel-Dieu à Porrentruy (MHDP) se penche sur les traces de la religion, notamment catholique, en Ajoie du 18e siècle à nos jours. De la Fête-Dieu aux processions...

    Enfants proches aidants

    14-02-2024

    Enfants proches aidants

    Depuis leur enfance, ils aident un parent malade en silence. Ils passent souvent inaperçus par peur des conséquences. Ils seraient 50’000 de 10 à 15 ans dans cette situation en...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés